maison_yogis_a

Cette Maison nous accompagne vers l’alignement et la paix intérieure,
avec souplesse et équilibre.

Êtes-vous prêts à vous plier un peu, si c’est pour votre mieux ?

La paix intérieure passe par un alignement à la fois physique et spirituel. Mais le yoga est bien plus un mode de vie qu’une simple gymnastique. C’est une démarche holistique qui vise à prendre soin de son corps et de son âme. C’est la raison pour laquelle on y dédie toute une maison. 

Les différentes pratiques sont aussi riches que variées. Le dynamisme du vinyasa en comblera certains, d’autres y préféreront la rigueur de l’ashtanga. Pour plus de profondeur et de douceur, le Yin vous conviendra sans doute, mais vous pourriez aussi bien être séduit par l’ésotérisme du Kundalini. 

Quoi qu’il en soit, ôtez-vous de l’esprit que tout ici se passe sur un tapis. Nombre de pratiques ancestrales y seront accueillies afin de vous initier à cette philosophie. Et bien sûr, la méditation trouvera en ces lieux une place prépondérante. Ses effets sur notre esprit, mais également sur toute notre personne, ne sont plus à prouver. À vrai dire, il ne reste qu’à vous d’en découvrir les bienfaits. 

Jonathan Lehmann
Journal intime d’un touriste
du bonheur

La Maison des Yogis vous présente un extrait du livre de Jonathan Lehmann

« On peut tous s’exercer à observer les sensations physiques qui sont aux racines de nos peurs, et apprendre à les observer sans y réagir automatiquement.
S’entraîner à voir les pensées comme un outil (parfois défaillant) plutôt que de les laisser être le maître ; à augmenter l’espace entre la perception et l’interprétation. Pour ça il n’y a pas de mystère, il faut méditer. De la même façon qu’il faut faire du sport pour maintenir son corps en forme, ou se brosser les dents pour garder une bonne hygiène.

D’ailleurs, au début du XIXe siècle, seule une minorité de personnes se brossait les dents quotidiennement. Au début du XXe siècle, seule une minorité de personnes pratiquait un sport régulièrement. Et au début du XXIe siècle, seule une minorité de personnes médite quotidiennement.
Pourtant on sait maintenant, grâce à la véritable explosion du nombre d’études scientifiques ces 10 dernières années sur les bienfaits de la méditation, que les générations futures regarderont notre génération de non-méditants de la même façon que nous regardons aujourd’hui les générations passées qui ne se brossaient pas les dents ou ne pratiquaient pas d’exercice physique. »

Avec la Solea Letter,
restons en contact
Ce projet t’inspire et tu souhaites en savoir plus sur la construction de ce village qui rêve d’un monde plus responsable, plus respectueux, plus ouvert, plus joyeux ? Abonne-toi